Make your own free website on Tripod.com
Communiqués
Home
Consultez les activités passées
Activités à venir
Communiqués
Articles
PRÉSENTATION
ACTIVITES
ACTUALITES
LITTERATURE THÉÂTRE
MUSIQUE
CINEMA
ENSEIGNEMENT
CONTACT
ADHÉSION
SUGGESTIONS
Amazigh Montréal

ASSOCIATION AMAZIGHE DE MONTRÉAL TIRRUGZA ALGÉRIE

 

Rapport de lactivité du 23
ème anniversaire du printemps amazigh ( berbère) Montréal

 


 

Le 20 avril a été fêté par les membres  de la communauté amazighe de Montréal

Ce rapport est rendu public à la demande générale et par souci de transparence

 

 

Le 20 avril 2003, lAssociation Amazighe de Montréal Tirrugza a organisé la commémoration du 23ème anniversaire du Printemps berbère de 1980 au centre Pierre Péladeau, de 16H à   minuit. Il est à préciser que la commémoration du 23ème anniversaire du printemps amazigh a clôturé la deuxième édition de la Semaine Culturelle Amazighe de Montréal. Cette semaine culturelle a commencé  le 12 avril par un lancement magique à la maison de la Culture Côtes des-Neiges. Ce lancement a été marqué notamment par la chorale des enfants de Tafsut ; troupe de chants de Kabylie, les chants de Idir portés par la voix de Rabah Kadache et le passage marquant de Amar Nessah. Amar Nessah a tenu à chanter les chants de combat de Ferhat imazighen Imula des années soixante-dix. Toute la salle chantait en chur avec lui la chanson martyre de Ferhat Berouguia ! Tout au long de la semaine, Tirrugza a eu à gérer un programme riche et diversifié : conférences, projection, hommage et spectacle. La première conférence animée par M. Ahmed Abed sur la Dynastie Massyle a été suivie par la projection du documentaire de Ait Saada sur le roi numide Massinissa. La seconde conférence qui a traité de la poésie berbère et le combat identitaire a été assurée par MM. Lhacène Ziani et Akli Iaabaden, elle a été suivie par la projection du documentaire Amour et Révolution de Kamal Dehane sur Kateb Yacine, écrivain et dramaturge algérien. La troisième conférence  sur  le Mouvement citoyen de Kabylie, animée par Ali Haouchine à la maison de la culture Côte des Neiges fut enrichie par la projection dun document vidéo inédit sur la marche du 14 juin 2001 du Mouvement citoyen de Kabylie sur Alger. Vient ensuite lexcellent hommage accordé spécialement au cerveau de la Révolution algérienne : Abane Ramdane. Cet hommage a été marqué par la projection du documentaire Dargaz Ammi ( Tu es un homme mon fils ) de M. Ahcène Osmani à la cinémathèque québécoise. Et enfin, la commémoration du 23ème anniversaire du printemps amazigh de 1980 au centre Pierre Péladeau par toutes les personnes éprises du combat identitaire amazigh.

 

Programme du 20 avril 2003

 

Le programme qui a été conçu par TIRRUGZA et la troupe TAFSUT a été scindé en deux parties :

1)- Activités des acteurs et actrices de la culture amazighe de Montréal

2)- Spectacle avec le Groupe Idurar, Kaci et Loualia Boussad, venus spécialement de Kabylie, dAlgérie, pour marquer lévénement avec la communauté amazighe du Canada.

 

La commémoration a commencé par une minute de silence à la mémoire des militants-es amazighs-es à travers le monde et par la lecture du testament de Mouloud Mammeri Tabrat I Muhend Azwawquon pourrait trouver dans son livre Poèmes kabyles anciens. Ces derniers étaient le sujet de la conférence que devrait tenir Mammeri en 1980 à Tizi-Ouzou. Son interdiction par les autorités politiques de lépoque était à lorigine de ce qui deviendra désormais Le Printemps berbère de 1980 que le peuple amazigh célèbre chaque année.  La déclaration du 20 avril 2003, rédigée par Kamal Lounaci et traduite par Madjid Ben Belkacem a été lue avant le spectacle du Goupe Idurar. Kaci et Loualia Boussaad ont offert au public une excellente prestation de deux heures. Pendant lentracte une vente dédicace fut organisée dans le Hall du centre Pierre  Péladeau.

Collaboration :

 

Tirrugza tient à remercier les personnes qui ont contribué aux  succès de la semaine culturelle et du 20 avril au centre Pierre Péladeau. Elle remercie également le public qui sest déplacé pendant les jours de semaine aux différentes activités qui ont eu lieu respectivement à la maison de la culture Côtes des Neiges, Centre Afrika, la Cinémathèque québécoise et enfin le centre Pierre Péladeau.

 

Les conférenciers : Ahmed Abed, Lhacène Ziani, Ali haouchine et Akli Iaabaden

Les membres des troupes Tafsut à leur tête Tassadit Oul Hamouda , Rabah Kadache et Mourad Itim.

Les membres de  Azetta à leur tête Farida, Houria et Nora

Les artistes : Mohand Sadmi, Yacine Kedadouhce , Omar Mékaoui, Malek Assirem, Arezki Taleb, Hakim Chérifi, Zahir,  Saïd Lebah, Rabah Rihani, Tahar Tayeb,Rabah Kadache, Karim Slamani, Mohand Laid, Ferhat Achour, Takfarinas Kichou.

Le Groupe Idura : Kaci et Loualia Boussad

Wahiba Amzal pour lanimation

Hamza Ziani, Boualeme Aourene, Mouloud Idir, Achour Berkaine  pour leur soutien et leurs conseils.

Nacer Izza pour  la conception de  laffiche du 20 avril

Ali Kichou pour son recueil de témoignage vidéo dun vieux Kabyle et pour avoir filmé la soirée du 20 avril.

Tarek Boumekla , Madjid Chérifi, Hocine Abkouk  pour leur aide.

Rabah Seffal de lassociation amazigh des USA ACCA pour sa contribution.

Le professeur LHocine Yahia pour son soutien et ses conseils.

Tahar Mendjour pour ses encouragements et pour avoir filmé nos activités.

Mabrouk Ouchene  pour le reportage photo sur le spectacle du 20 avril.

Kamal Lounaci pour son soutien, ses conseils et pour avoir rédigé la déclaration du 20 avril

Hocine Abkouk, Hassan Djani, Nacer Madouni, Mourad Itim et Tassadit Ould Hamouda pour leur dévouement et leur sens de lorganisation.

Amar Nessah pour lorganisation et sa générosité.

Le journal Alfa pour la publication du programme de la Semaine amazighe de Montréal

Le journal Métro pour la publication quotidienne du programme de la semaine culturelle amazighe ainsi que le tarif préférentiel dont il nous a fait bénéficier pour la publication de laffiche du spectacle du 20 avril au Péladeau.

Le site berbère Kabyle.com, à  sa tête Stéphane Arrami

Le site algérien au Canada algeroewb.com à sa tête M. Abdelkader Kechad

Taxi Maghreb : lamine Foura

Montréal Labès : Aïssa Lamri

Amandla , radio Mc Gill : Mouloud Idir

Amazigh Montréal: LHocine Yahia

Ghania Addar, Karima Djennad et Djamel Amrani de la radio algérienne dexpression amazighe (chaîne II) pour la promotion, les encouragements et les contacts avec des personnes ressources comme les réalisateurs des documentaires sur Abane et Massinissa.

Hamid Lamara de Canal Sambre

BRTV à sa tête Mohand Amaloul qui anime aussi chez  Radio Pluriel

Amazigh-Net et ses membres

Le site Thamazga.fr

Centre Afrika pour sa générosité et son accueil hautement humain et respectueux de nos invités. Un remerciement particulier à Jean François Begin, coordonnateur de Centre Afrika..

Taoes Hafed pour sa générosité et son soutien moral

Johnny Ben Mililoud pour son soutien financier et sa disponibilité auprès du groupe Idurar

Larbi Zouamia pour sa générosité et ses encouragements.

Vues dAfrique pour sa générosité et son accueil chaleureux à nos invités ( Idurar) à linauguration de la 19ème édition du Festival Vues dAfrique

Le théâtre Périscope pour sa générosité lors de la tournée du dramaturge algérien Slimane Benaïssa.

Mokrane Ait Saada et de Abdellah Touahmia  pour leur confiance inconditionnelle. Ils nous ont envoyé gracieusement dAlgérie le documentaire sur le roi numide Massinissa.

Ahcène Osmani pour son documentaire sur Abane Ramdane Dargaz Ammi

Kamal Dehane pour son documentaire Lamour et la Révolution sur la vie de Kateb Yacine.

La Cinémathèque québécoise et plus particulièrement son directeur M. Jutras.

Le Centre Pierre Péladeau et plus particulièrement M. Benoît Des Roches

La maison de la culture Côte des Neiges et plus particulièrement Madame Luce Botella et Robert Dufour.

 

Logistique :

 

La salle : 1400$

La technique : 5433.92

Total Péladeau : 6833.92

La recette : 4908,49$

Billets des deux artistes : 3000$

La publicité :

Métro : 388$

Alfa : 120$                                                                                                    

La prise en charge : 1500$

Impression de laffiche : 100$ ( sans compter le coût de la conception et de la réalisation de laffiche) par M. Nacer Izza.

 

Par souci de transparence, nous tenons à publier ces informations, qui sont censées être à linterne, pour que notre communauté ici au Québec ou ailleurs sache que la qualité coûte cher et que le travail de cette envergure se fait en équipe et surtout grâce aux sacrifices de personnes dévouées. En effet, le combat conséquent exige des sacrifices sans limites de la  part de ceux et de celles qui le mènent. Et ces personnes travaillent souvent dans lombre. La seule  machine de notre combat est notre profonde conviction. Nous sommes convaincus-es que notre cause est légitime et que Tamazight mérite dêtre portée, promue dune façon intelligente et soutenue. Dailleurs nous profitons de cette opportunité pour souligner que les deux collectes de fonds auxquelles a participé Tirrugza, ( BRTV et Massinissa Guermah ( Radiothon), ont été transmises aux destinataires.

 

Nous tenons à remercier particulièrement tous les artistes kabyles de Montréal, femmes,  hommes et enfants qui sorganisent avec leurs propres moyens pour nous offrir des spectacles magnifiques. Ils ont chanté jusquà aujourdhui bénévolement lors des activités de Tirrugza. Quils sachent que nous apprécions leur apport et leur talent. Le jour où Tirrugza aura des moyens et des subventions, ils seront les premiers à en bénéficier. Ils le méritent amplement. Cest également le même message que nous adressons solennellement à messieurs Ali Kichou et Nacer Izza qui nous ont conçu les meilleures affiches de nos meilleures activités notamment celles des 20 avril ( 2000, 2001, 2002, 2003).

 

Tirrugza a toujours fonctionné grâce aux talents des membres de notre communauté et leur compréhension. Compréhension, car, il nest pas toujours évident de mener un combat culturel amazigh loin de toute machine financière, partisane ou étatique. Et nous, nous avons réussi à briser la glace de limpossible.

Voyez-vous, le 20 avril était, est et demeura la fête du peuple amazigh. Enfants, femmes et hommes ont chanté et dansé notre amazighité à Montréal. Cétait un travail déquipe. La contribution et la persévérance de tout un chacun nous aideront  à nous améliorer .

 

Merci à toutes et à tous !

 

Le meilleur est à  venir.Dhel Wadjeb Assirem ad y illi

 

Ar Tufat di Lesser d Talwit

 

Conseil dadministration de TIRRUGZA

Tel : (514) 593-1507/ Courriel: tirrugza@iquebec.com

abrika.jpg

 

Le printemps reviendra en Kabylie, en Algérie

Les Détenus politiques de Kabylie enfin libres !

 

Cest avec un immense soulagement que lAssociation de Culture Amazighe de Montréal TIRRUGZA  accueille la libération des Détenus politiques du Mouvement Citoyen de Kabylie, dAlgérie, après plus de huit mois de détention arbitraire. Le combat, la rue, la loyauté à un serment, ont triomphé sur les manipulations, les calculs politiciens et les traîtrises multiples depuis le début du printemps noir de Kabylie  davril 2001.

 

Aujourdhui, tous les espoirs sont permis dans cette Algérie martyre. Les différents acteurs de la scène politique,  les représentants légitimes du peuple se doivent dêtre vigilants devant les desseins inavoués dune machine politique qui ne cherche quà gagner du temps jusque là. Le mouvement Citoyen de Kabylie et ses représentants doivent trancher et répondre dune façon cohérente aux appels du gouvernement algérien . La décision finale reviendra à la base, à la Rue, au Peuple.

 

La détermination et lintelligence de cette Rue permet toutes les espérances et annonce des printemps despoir pour  la Kabylie et pour  lAlgérie. Mais ces espoirs dépendent aussi des intentions et de la bonne volonté des  idéologues du régime algérien. Cependant il est certain que les  sacrifices de la Kabylie et les souffrances des détenus politiques du Mouvement Citoyen ne seront pas vains.

 

L'acceptation de la plate forme  d'El Kseur  par ceux qui font et défont la politique algérienne  pourra nous garantir un véritable été de la raison. Et Tahar Djaout sera soulagé là où il est. Son dernier cri dans Le dernier été de la raison nous renvoie souvent à cette douleur algérienne et à nos responsabilités devant lhistoire: «On na pas encore chassé de ce pays la douce tristesse léguée par chaque jour qui nous abandonne. Mais le cours du temps sest comme affolé, et il est difficile de jurer du visage du lendemain. Le printemps reviendra t-il ?» Le défi est donc lancé à tout le monde. Un été de la raison serait  possible en Kabylie, en Algérie.

 

 

TIRRUGZA

Montréal, juin 2003

http://tirrugza.triopd.com

tirrugza@iquebec.com

seisme.jpg

Appel à la solidarité

Tirrugza et Amazigh Montréal

Présentent leurs condoléances au peuple algérien

 

Une catastrophe naturelle vient de sabattre encore une fois sur le peuple algérien. Le bilan provisoire sélève déjà à plus de 2000 morts, 8000 blessés et des milliers de disparus et de sans abris.

 

Les membres de lAssociation Culturelle Amazighe de Montréal Tirrugza et léquipe de lémission Amazigh Montréal présentent leurs sincères condoléances au peuple algérien et aux familles des victimes tout en les assurant de  solidarité inconditionnelle en ces moments de deuil de désarroi extrême.

 

Des messages de détresse et qui sollicite laide de tout un chacun nous parviennent au quotidien dAlger et de Kabylie. Nous tenons par la présente  à saluer la bravoure et le courage des personnes qui sont sur place ainsi que tous ces pays qui se sont dépêchés pour apporter secours aux sinistrés algériens.

 

Des structures sont mises en place partout pour venir en aide aux sinistrés. Sous légide de la

La croix rouge canadienne, section Canada, la communauté algérienne se mobilise pour collecter des fonds.

 

Tirrugza et Amazigh Montréal  organisent des actions de solidarité avec les sinistrés dAlgérie

 

v     07 juin : Rencontre-bénéfice à 19H au Centre le Plateau, 2275 St-Joseph :Hommage à Tahar Djaout. Projection du documentaire . On a tiré sur lécrivain.  Entrée : 10$

v     14 juin Radiothon par AmazighMontréal : (514)790-2726/ www.cpam-radiounion.com/ 3733 Jarry Est.

23 juin à 19H au Gesù Hommage-solidarité à la mémoire de Matoub Lounès. Une partie de la recette sera versée aux sinistrés algériens. 1200 De Bleury ( Métro Place des Arts). Entré :15$. Billetterie : (514) 861-4036

 

 

TIRRUGZA : tirrugza@ iquebec.com

AMAZIGH MONTRÉAL : amazighmontreal@ hotmail.com

 

 

 Donnez généreusement

 

 

 

 

 

 

 


Communiqué

Pour diffusion immédiate

 

Hommage à Matoub Lounès

Hamid Ath Lounis rend hommage à Matoub Lounès au Gesù

 

La communauté amazighe de Montréal  se souvient

 

Une partie de la recette sera versée aux sinistrés dAlgérie

 

Montréal, mai 2003- Matoub Lounès est parti. Ils lont assassiné, sur la route ils lont jeté, chantait la chorale des enfants qui lui avait rendu hommage à au Zénit à Paris en 1999. Les assassins voulaient être certains davoir achevé Matoub Lounès, lartiste-militant berbère de Kabylie, dAlgérie. Son corps était criblé de balles de la haine et de la terreur. Un message à la Kabylie résistante  et à tous les militants de la démocratie en Algérie et dans le monde. Mais, cette cruauté na fait que renforcer les rangs de la génération matoubienne qui scandait au prix de sa vie : Matoub Yela Yela ( Matoub nest pas mort). Cette cruauté na fait quaider des millions de personnes à travers le monde à prendre conscience du danger du cocktail intégriste et mafieux qui menace la stabilité même de lhumanité.

 

Assassiné en 1998 à Tizi Ouzou en Kabylie, Matoub Lounès, 42 ans,  demeure vivant dans la tête et le cur de la Kabylie et des Imazighens ( Berbères) du monde entier. Il devient le symbole inébranlable du combat identitaire amazigh et de tous les combats des droits de la personne et des peuples opprimés sur la planète. Matoub Lounès est également cet artiste berbère algérien talentueux, hors pair, qui sest fait loin des officiels et de médias de service. La voix, la mélodie, le texte et beaucoup de détermination lui ont donné cette RAGE de chanter fièrement sa cause et les douleurs de son peuple dune façon professionnelle. Le chaâbi kabyle a été perfectionné par Lounès. Même ses détracteurs le savent

 

En cette année 2003, Hamid Matoub ( Ath Lounis) , son cousin, viendra spécialement de Paris à Montréal pour lui rendre hommage au Gesù ce 23 juin à 19H. Un hommage qui fait partie depuis quatre ans dune série de rituels du combat du peuple amazigh à travers le monde, en Afrique du Nord, en Algérie  et  plus particulièrement en  Kabylie. Devant lampleur du séisme qui a affecté lAlgérie, cet hommage est transformé en hommage-solidarité aux sinistrés dAlger et de Kabylie. Une partie de la recette leur sera versée.

 

15$ : Billet en vente au Gesù 1200 De Bleury / coin Ste-Catherine

 Métro Place des Arts

-30-

Renseignements : TIRRUGZA

                                     Djamila Addar

            (514) 593-1507

            Gesù ( billetrie)

            (514) 861-4036

hamidmatoubgesu.jpg

massinissa5.jpg

  Montréal, 17 février 2003

Monsieur lAmbassadeur dAlgérie,

Monsieur le Consul Général dAlgérie,

Chers-es frères et surs du Mouvement associatif

et des Médias de la communauté algérienne

Azul,

  plus de quarante ans, un mur de Berlin a été dressé entre des Algériens amazighophones et des Algériens arabophones. Cette politique de discrimination a crée des fossés entre les enfants du même pays, lAlgérie. Les rapaces des deux bords ont en profité pour senrichir, faire couler beaucoup de sang et faire fuir les meilleurs enfants du pays.

  Dans un contexte normal, participer à cette rencontre des différents acteurs de notre communauté constituerait un acte hautement civique. Nous parlerons de nos problèmes, de nos rêves et de nos perspectives communes ici au Québec, au Canada. On vous aurait écouté exposer vos projets et en ferez de même en parlant des nôtres. Et Dieu sait que nous en avons des idées, des projets et de la détermination afin de nous positionner en Amérique du Nord. Nous en sommes capables. Il suffit de recenser cette formidable dynamique qui anime les membres de notre communauté dans tous les domaines pour sen rendre compte. En un temps record, plusieurs structures ont vu le jour. Dautres sont en gestation.

  Cependant, Monsieur lAmbassadeur, Monsieur le Consul, chers-es compatriotes, le contexte nest pas et nest plus normal. Il y a des Algériens qui se croient plus Algériens que dautres. Tout comme il y a dautres Algériens qui se sentent moins Algériens que dautres ! Un schéma chaotique et navrant : il est arabophone, donc allié du pouvoir, il est amazighophone, donc ennemi du pouvoir ! La paranoïa habite tout le monde. Le premier perdant est dabord notre pays dorigine. Le second perdant en est la cohésion de notre communauté. Mais, les gagnants sont toujours les mêmes :  ces Algériens ( Arabophones et amazighophones) qui nous ont fait beaucoup de mal et qui continuent à semer les germes de division et de discorde au sein même de notre communauté.

 Qui na pas envie de rehausser le nom de son pays dans le monde ?

Qui na pas envie de rentrer chez lui en prenant la compagnie aérienne de son propre pays ?

Qui na pas envie de se retrouver dans un espace commun pour apprécier les spectacles de Fellag ou de Slimane Benaissa ?

Qui na pas envie de voir  les films La colline oubliée ou La Montagne de Baya ?

Qui na pas envie de lire Djaout, Mammeri, Haddad, Feraoun ou  Mimouni ?

Qui na pas envie découter Matoub, Ezzahi, El Anka, Mohya ou  Idir ?

Qui na pas envie de regarder encore et encore les films de linspecteur Tahar ?

 Il y a tellement de questions que nous nous posons au fond de nous mêmes mais nous navons plus le courage dy répondre avec nos tripes de peur de choquer ou de froisser nos compatriotes. Lignorance, la méfiance, lintolérance, le fascisme ont réussi à créer deux mondes dénués de toute logique : Les meilleurs Algériens et les mauvais Algériens.

Pour quoi en sommes-nous arrivés  là ?

 Les facteurs du mal tournent au tour de :

Ø      Une constitution qui impose la pensée unique dans tout.

Ø      Le déni identitaire

Ø      Une  mauvaise gestion des affaires publique du pays.

Ø      Un taux de chômage élevé, une paupérisation extrême.

Ø       la fuite des cerveaux et des cadres.

Ø      Une jeunesse sans avenir et sans horizons.

Ø      Un statut de mineur pour la  femme algérienne.

Ø      Les libertés fondamentales bafouées au quotidien.

Comme vous  voyez, le constat est amer : lAlgérie est à genoux et pourtant elle avait et a toujours tous les moyens dêtre parmi les meilleurs pays de la Méditerranée. La Kabylie est humiliée, endeuillée et pourtant elle a toujours été à lavant garde de tous les combats libérateurs de lAlgérie. Aujourdhui, la Kabylie est à tête du combat citoyen.

Pour quoi tant de gâchis ?

Est-ce si difficile que cela de régler  ces questions cruciales qui enveniment lexistence de notre peuple ?

La solution est simple si on veut bâtir un pays juste, un État de droit.

Ø      Tamazight langue nationale et officielle

Ø      Abrogation du code de la famille

Ø      Satisfaction pleine et entière de la Plate-forme dEl Kseur

Ø      Libération inconditionnelle des Détenus politique de Kabylie

Ø      Respect des droits de la personne en Algérie

 Aussi, pour toutes ces raisons, nous déclinons linvitation. Nous ne pouvons faire semblant que tout va bien en Algérie. Nous avons une culture de soutien à toutes les causes justes. Aujourdhui nous sommes appelés à soutenir notre peuple dans ses combats multiples. Le jour où lAlgérie réhabilitera les sacrifices de ses enfants, sa mémoire et son identité première, nous serons les premiers à assister à toutes les rencontres officielles, culturelles et  scientifiques. Mais, pour linstant, lAlgérie officielle joue. Nous refusons de cautionner ces jeux.

 Nous ne sommes pas des hypocrites qui dirons le contraire de notre pensée. Nous travaillons et servons fièrement notre culture amazighe,  loin de toute connotation partisane dici ou dailleurs, dans le respect des autres cultures qui font la mosaïque culturelle du Québec, du Canada.

À la mémoire des victimes des printemps noirs de Kabylie

À la mémoire des martyrs de lAlgérie indépendante

À la mémoire des victimes de la Démocratie

Ar Tufat

Conseil dadministration de Tirrugza : Madjid BenBelkacem, Djamila Addar, Malek Hamadene, Yazid chouioukh, Said Toursel.

 

Montréal, 17 février 2003

 

Ci-joint l'invitation du Cosnulat d'Algérie à Montréal

CONSULAT GÉNÉRAL DALGÉRIE À MONTRÉAL

 

2155, rue Guy suite 1220

Montréal, Québec

H3H 2R9

 

Téléphone: (514) 846 0442                                                  Télécopieur: (514) 846 8127

 

Transmission par courrier électronique

 

No :32 /03

Date : 05/02//2003

 Destinataires : Association des étudiants algériens au Canada

                           Association des professionnels et universitaires algériens au Canada

                           Association « Enfants dAlgérie »

                           Association « Office des enfants dAlgérie »

                           Association Tirrugza »

                           Association Tafsut

                           Rassemblement des Algériens du Québec

                           Centre culturel algérien

                           Association algérienne pour la promotion de léducation et lemploi

                           Centre Amazigh Montréal

                           Association « Pont Québec-Algérie »

                           Presse : Montréal Labass, Taxi Maghreb,  Alfa,  El  Watan, Amazigh                               Montréal, Les ondes dAlgérie, Mr Kechad (Algéroweb)

 

Expéditeur :   Consulat Général dAlgérie à Montréal

Texte :

Jai le plaisir de vous convier à une rencontre échange avec Mr lAmbassadeur dAlgérie à Ottawa ainsi que le Consul Général à Montréal, le vendredi 21 février 2003 de  18 H 00 à 20 heures.

Lordre du jour sera le suivant :

1-      Communication sur les nouvelles dispositions en matière de gestion consulaire

2-      Mouvement associatif

Lieu:   Hôtel Holliday-Inn Salle « Le diplomate »

            420, rue Sherbrooke Ouest -Montréal

   Le chef de poste consulaire

Rachid Hadbi

 

 

Grévistes de la faim de Bgayet : On vous veut vivants et en santé !

Les délégués du Mouvement Citoyen de Bgayet , qui croupissent dans la prison dEl Khemis, Bgayet, depuis plus de quatre  mois, ont repris la grève de la faim cette semaine. Ce  qui nuira à leur état de santé  et  mettra en péril  leur vie sans que le pouvoir central dAlger  ne s'en offusque. Les familles de ces Détenus  n'ont pas pu voir leur chair même pas le jour de lAid ! Quelle cruauté !

Faut-il encore rappeler au régime des généraux dAlger que la paix en Kabylie, en Algérie passe par  la satisfaction pleine et entière des revendications de la plate forme dEl kseur et le retour aux fondements  de lÉtat algérien consacrés dans la plate-forme de la Soummam.

Les  instances internationales qui sont sensées défendre les droits de la personne font semblant de ne pas comprendre la crise de Kabylie et le drame du peuple amazigh. Les forces barbares du pouvoir dictatorial dAlger répriment au quotidien laction citoyenne et par la même occasion piétinent sciemment les conventions internationales dont la déclaration universelle des droits de l'Homme sous le regard indifférent des Nations Unies.

Lassociation culturelle amazighe Tirrugza  de Montréal soutient les actions  la Coordination de linterwilaya du Mouvement citoyen. Tout en exigeant la libération immédiate et  inconditionnelle des Détenus politiques de  Kabyles ( Bgayet et de Tizi-Ouzou), Tirrugza demande aux détenus de Bgayet de cesser leur grève de la faim. Nous vous voulons vivants et en santé. Le combat citoyen de Kabylie qui est hautement pacifique et  légitime a besoin de tous ses enfants. Cest au pouvoir algérien de revenir au droit chemin !

Ø      Libérez les Détenus politiques de Kabylie, jugez les assassins !

Ø      Vive la Kabylie !

Ø      Vive lAlgérie de Abane Ramdane !

Ø      Ulac Smah Ulac ! 

Ø      Le combat continue !

Conseil dadministration de Tirrugza

Montéal, 17 février 2003

 

Enter content here

Enter supporting content here